Quelques danses emblématiques ou méconnues du Sud de l’Amérique Latine

Ah ! L’Amérique Latine ! Les premiers mots qui te viennent à l’esprit sont : fiesta, « caliente », jolies filles (et mecs hein !) mais surtout LA DANSE !
Tu penses tout de suite au fameux carnaval de Rio, à l’incontournable déhanché de Shakira, mais aussi à Pablo Escobar (quoi que…) ou encore au divin tango.
Bien que les joueurs de foot les plus renommés du monde viennent d’Amérique Latine (et oui mesdames, n’oublions pas Neymar), la danse est le cœur de ce continent !
Si tu veux découvrir des danses latines emblématiques ou méconnues, alors laisse toi guider par ce voyage. J’ai choisi de te présenter quelques danses au Sud de l’Amérique du Sud, notamment celles du Chili, de l’Argentine, de l’Uruguay et du Paraguay.

1ère escale : Destination Chili

El baile chocolate

Au XIXème siècle, durant la guerre d’indépendance du Chili, les soldats espagnols ont fait del baile chocolate, une danse populaire auprès de la population.
De façon dynamique, le couple de danseurs agite un mouchoir, un peu comme un remix de Patrick Sébastien « Et on fait tourner les serviettes » mais en version latino !
Sur le son mélodieux de la guitare avec les instruments du bombo, del violin chilote et de la charrasca, la chanson parle de chocolat (bien évidemment) mais aussi d’un taureau courageux dont la signification reste confuse.
https://youtu.be/RK8DYwPOcuQ

Le Sau-Sau

Sur l’île de Pâques, tu sais où l’on trouve les statues géantes mystérieuses nommées « Moai », savais-tu que sur cette île, pourtant Chilienne, tu pourrais y retrouver un air de Polynésie ?
En effet, la culture de l’île fut influencée par les îles d’Océanie et c’est pourquoi la plupart des danses en sont originaires.
Le Sau-Sau est une danse des îles Samoa. Très rythmique, elle se caractérise par un mouvement des hanches très marqué par les filles et les garçons sur la mélodie du ukulélé, la fameuse guitare Polynésienne !
Crois-moi avec cette ambiance chaleureuse et ces costumes sauvages, on se croirait vraiment à Tahiti !
Il y a également la danse du Tamure, du Ula-Ula, du Upa-Upa ou du Kai-Kai (voilà voilà).
https://youtu.be/vCPURRFWuFc

El Sombrerito

Partons maintenant au centre du Chili, avec la danse du chapeau « el sombrerito », qui montre vraiment la particularité des danses latines.
Tenant un chapeau à la main, le couple de danseurs joue un jeu d’invitation basé sur le mouvement des jambes et des pieds. La galanterie et la coquetterie sont au rendez-vous avec des costumes atypiques et traditionnels portés par le son entraînant de la guitare.
Il n’y a plus qu’à trouver ton/ta cavalier(e) !

2ème étape : Cap en Argentine

Le Malambo

Bienvenue en Argentine ! Pour l’avoir vu en vrai, je peux t’assurer que le Malambo est une danse incroyable ! C’est une performance mêlant le rythme soutenu des musiciens qui, synchronisés, jouent du tambour « el bombo », avec la dextérité des danseurs qui vêtus de bottes à talon, font trembler la scène avec la puissance de leur pas !
Généralement, ils frappent des boules sur le sol en parfaite synchronisation avec les musiciens, on les surnomme « boleadoras », à en faire tourner la tête !
https://youtu.be/tIyc1A5F1DY

El Sombrerito

Partons maintenant au centre du Chili, avec la danse du chapeau « el sombrerito », qui montre vraiment la particularité des danses latines.
Tenant un chapeau à la main, le couple de danseurs joue un jeu d’invitation basé sur le mouvement des jambes et des pieds. La galanterie et la coquetterie sont au rendez-vous avec des costumes atypiques et traditionnels portés par le son entraînant de la guitare.
Il n’y a plus qu’à trouver ton/ta cavalier(e) !

2ème étape : Cap en Argentine

Le Malambo

Bienvenue en Argentine ! Pour l’avoir vu en vrai, je peux t’assurer que le Malambo est une danse incroyable ! C’est une performance mêlant le rythme soutenu des musiciens qui, synchronisés, jouent du tambour « el bombo », avec la dextérité des danseurs qui vêtus de bottes à talon, font trembler la scène avec la puissance de leur pas !
Généralement, ils frappent des boules sur le sol en parfaite synchronisation avec les musiciens, on les surnomme « boleadoras », à en faire tourner la tête !

El Carnavalito

Là aussi, les danseurs font preuve de dynamisme sur un son particulièrement joyeux qui te donnera forcément le sourire ! Vêtus d’habits traditionnels, on aurait presque envie de monter sur la scène avec eux sur cette ambiance festive portée par le quena (flûte).
Preuve en image !

La Zamba

Galante et sensuelle, la Zamba (et pas Zumba) se traduit par un jeu de foulard entre deux partenaires. Les filles, costumées de robes colorées, se laissent guider par les pas endiablés des garçons.
Séduction, passion, et amour sont les maîtres mots des tableaux exécutés, accompagné par la musicalité entraînante de la guitare…

3ème escale : Halte sur les terres Uruguayennes

La Chamarrita

Nous voilà en Uruguay, emporté par l’accordéon, l’harmonica et la guitare de la Chamarrita !
Par paire, les danseurs entraînent leurs compagnes qui elles, nous transporte avec l’envoler de leurs belles jupes, comme dirait la brésilienne Christina Cordula « Magnifaîque ma chérie ! ».
La Chamarrita se réfère également à plusieurs types de chants et de danses dans plusieurs pays comme au Portugal, au Brésil ou en Argentine.

Le Candombe

Non, tu ne rêves pas, nous sommes bien en Uruguay et non au Brésil !
Semblable au carnaval de Rio, la danse du Candombe est menée par des musiciens déambulant
avec des « tamborilles » et des danseuses aux costumes somptueux. Originaire d’Afrique, elle est l’expression d’un mouvement citoyen de la communauté noire de la capitale, Montevideo.
https://youtu.be/x9aW1oJY4wM

La Milonga

Un peu de douceur avec la Milonga Uruguayenne (car elle se pratique également en
Argentine et au Brésil) qui associe la valse et le tango.
Vive ou douce, laisse-toi guidé par la passion et la séduction des danseurs…
Tu peux également découvrir cette atmosphère romantique avec le groupe «La-33 » de salsa
urbaine colombienne :
https://www.pueblolatino.fr/la-33/la33-histoire-dela-salsa-dura/

Dernière étape : Direction le Paraguay

La Danza de la botella

Welcome to Paraguay ! Cette danse surprenante est exécutée exclusivement par des femmes (Girl power), costumées d’une robe typiquement Paraguayenne, dansant avec le porté de plusieurs bouteilles de verres empilées sur la tête, pouvant aller jusqu’à une dizaine de bouteilles !
Son origine proviendrait des coutumes ancestrales où les femmes transportaient des bouteilles d’eau sur leur têtes, respect mesdames !
https://youtu.be/Z7XYraVSrmk

La Danza el solito

Comme son nom l’indique, le danseur danse seul, au milieu du groupe. Ses origines restent méconnues mais le danseur doit essayer de « dérober » une partenaire à un autre danseur, en dansant avec un balai, une bouteille et parfois même une chaise! Surprenant non ?

El London karape

Je termine avec une danse dérivée de Londres, se dansant en cercle, « el London karape ».
Joyeuse et courtoise, elle met en scène les salutations des hommes envers les femmes.
Encore une fois, la typicité des costumes, notamment les robes qui sont très colorées attirent tout de suite notre regard !

The end : retour à la maison…

Malheureusement le voyage s’achève ici, comme tu as pu le voir, les danses de la région Sud de l’Amérique latine sont extrêmement variées et il en existe des centaines avec des variétés, des origines et des histoires différentes !

J’espère t’avoir fait décoller de ton siège à travers ces découvertes, tu es maintenant prêt(e) pour te lancer, il n’y a plus qu’à trouver un balai et te laissé guidé par les rythmes latinos !
Tu peux aussi nous rendre visite, directement au festival et peut-être que tu auras la chance de voir ces danses de tes propres yeux qui sait ?

¡Hasta pronto!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Festival Pueblo Latino

En 2022 nous fêtons la troisième édition de notre festival Pueblo LAtino qui marque le tempo de la Salsa, la Cumbia et les diversités latines en France. Viens voir la programmation et #GardezleRythme