Maruja Limón à l’affiche du Festival Pachamama 2024

Ah, Maruja Limón, c’est un groupe que tu vas kiffer au Festival Pachamama à Arvieu. Elles viennent de Barcelone et forment un groupe entièrement féminin qui mélange flamenco, pop, et des vibes latinos. Elles ont un truc unique : elles composent et arrangent toutes leurs chansons, ce qui leur donne une authenticité rare.

Leurs textes, c’est tout un monde. Ils parlent de la vie quotidienne, des luttes personnelles, et aussi beaucoup de résilience. Dans leur album « Vidas », par exemple, il y a des chansons qui racontent des histoires du quotidien, mais avec une touche poétique et souvent avec un brin d’ironie. Les paroles oscillent entre des réflexions sur des expériences personnelles et des commentaires sur des sujets sociaux, comme l’égalité et l’amour sous toutes ses formes​ (Somos Maruja Limón)​.

Ce qui est cool avec elles, c’est qu’elles amènent cette énergie de Barcelone sur scène, mais sans que ça sonne commercial ou surfait. C’est comme si elles invitaient tout le monde dans leur salon pour partager un moment ensemble, avec de la musique qui fait sourire et qui fait réfléchir.

Et donc, elles vont être à Arvieu pour ce festival Pachamama, qui est la fusion de deux anciens festivals, le Festival du Château d’Arvieu et le Festival Pueblo Latino. Ce festival est parfait pour elles parce qu’il célèbre justement ce genre de fusion culturelle et musicale.

Franchement, si tu veux avoir un avant-goût de leur musique ou en savoir plus sur leurs paroles, tu devrais jeter un œil à leur page Spotify ou regarder quelques-uns de leurs clips sur YouTube. C’est le genre de musique qui, je te jure, te laisse quelque chose après l’avoir écoutée.

Le groupe Maruja Limon de Bercelone, tête d'affiche du festival PACHAMAMA à Arvieu du 21 au 23 juin

Alors, prenons « Machito », une de leurs chansons qui illustre bien leur style. Cette chanson raconte l’histoire d’une femme qui rencontre un mec sur les réseaux sociaux. Le type se la joue macho, se vantant de ses conquêtes et de son attitude machiste. Mais il tombe sur une femme qui n’est vraiment pas du genre à tolérer ce comportement.

Le refrain, « Machito, machito, te acercas suavecito, te he calao' », est super accrocheur. En gros, elle dit qu’elle a tout de suite vu clair dans son jeu. Ce qui est cool avec ces paroles, c’est qu’elles capturent ce moment où elle réalise qui il est vraiment, avec une pointe d’ironie et de défi.

Dans le couplet, elle décrit leur rencontre dans un bar et comment, après avoir vu son profil en ligne et échangé quelques messages, ils décident de se voir. Mais très vite lors de leur rendez-vous, elle découvre sa vraie nature. Il ne parle que de lui-même et de comment il pense que les femmes aiment les « mauvais garçons ». Elle, par contre, en a assez et le coupe court, affirmant qu’elle n’est pas là pour supporter des « machitos » comme lui.

C’est typique de Maruja Limón : des paroles qui parlent de rencontres réelles, des interactions sociales avec un fond de critique sociale, tout en restant léger et dansant. Ça te donne une idée de ce à quoi t’attendre à leur concert à Arvieu : de la musique qui fait réfléchir, mais qui te fait aussi bouger et sourire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Festival Pueblo Latino

En 2022 nous fêtons la troisième édition de notre festival Pueblo LAtino qui marque le tempo de la Salsa, la Cumbia et les diversités latines en France. Viens voir la programmation et #GardezleRythme